Bergoulon

Dès l'Egypte antique les abeilles sont domestiquées.

Bergoulon

Louis XIV avait ses ruches à Versailles

Petite histoire du Miel:

Présent dans le delta du Nil et à Sumer, le miel servait à sucrer les aliments. Plusieurs papyrus égyptiens en font mention, le plus vieux étant celui dit d’Edwin Smith, datant de plus de 4 500 ans. En plus de sa consommation comme aliment ou condiment, il a été utilisé dès l’Antiquité pour embellir la peau et soigner les blessures. Le latin mel a donné le français miel et les mots de même sens dans les autres langues romanes.

 

Lors des Jeux olympiques antiques, les athlètes buvaient de l’eau miellée pour retrouver rapidement leurs forces[réf. nécessaire].Hippocrate (le plus grand médecin de l’Antiquité, 460/377 av. J.-C.) disait que l’usage du miel conduisait à la plus extrême vieillesse, et le prescrivait pour combattre la fièvre, les blessures, les ulcères et les plaies purulentes[réf. nécessaire]. Dans l’Antiquité, le miel de la Narbonnaise était considéré comme l’un des meilleurs[réf. nécessaire].

 

Dans la Rome antique, les premiers apiculteurs distinguent deux sortes de miel : le miel le plus cher et le meilleur, récolté sous les ruches car il s’agissait du miel qui en tombait, et un miel de moindre qualité obtenu après broyage des ruches d’abeilles, moins cher[réf. nécessaire].

 

À partir du Moyen Âge en Chine, puis en Europe, il sert à la fabrication du pain d’épices.

 

Jusqu’à l’époque de Paracelse, le miel jouissait d’une haute estime en médecine. Il était utilisé notamment comme agent antiseptique pour la guérison des infections et s’avère efficace pour le soin en douceur des verrues, boutons infectieux, furoncles[réf. nécessaire].

 

Le miel de romarin aussi appelé « Miel de Narbonne » était un des multiples constituants de la thériaque de la pharmacopée maritime occidentale au xviiie siècle2.

 

Durant les première et seconde guerres mondiales, on l’utilisait pour accélérer la cicatrisation des plaies des soldats[réf. nécessaire].

 

Il a également été utilisé pour confire les fruits et les légumes en l’associant au vinaigre et à la moutarde, mais aussi à adoucir les mets. Il a permis la conservation de la viande.

 

Il a de même servi pour la fabrication de l’hydromel (eau+miel) : par fermentation des levures présentes dans ledit miel, apparition de la boisson alcoolisée.

 

Avant l’introduction du maïs en Europe, et la culture de la canne à sucre et de la betterave, le miel était avec les fruits le seul édulcorant.

Bergoulon

Le Moyen Âge, le miel est un bien-fait du ciel....

Bergoulon

Un rucher au 19 ème siècle